top of page
  • Photo du rédacteurFlotille

Qu'il est bon de désobéir !

" Dès qu'il commence à se déplacer, le tout-petit a soif d'exploration. Entre 12 et 18 mois, il entre dans une phase d'opposition qui lui permet d'affirmer sa différence. Puis plus tard, à l'adolescence et à l'âge adulte, désobéir peut être très positif car cela permet de « développer sa capacité de jugement pour savoir passer outre les règles, tout en se protégeant ».

Dans une étude américaine, des chercheurs ont constaté que « non seulement les plus créatifs trichaient plus, mais ceux qui avaient truandé avaient fait preuve de bien plus d'imagination » à l'instar de créateurs d'entreprise qui ont réussi leur carrière. « Les personnes qui innovent mais aussi celles qui changent le cours des choses n'aiment guère se conformer aux normes imposées. Être capable […] d'inventer des futurs possibles ou de dénoncer des injustices nécessite parfois de remettre en cause des règles admises par la majorité. Dans ce cas, la désobéissance […] répond à des convictions profondes."


Source Ça m'intéresse janvier 2021



6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page